II - Les impacts du tatouage sur notre corps

2) Maladies liées aux tatouages


Tatouage 3D


Le tatouage reste dangereux en termes de maladie. En effet plusieurs d’entre elles peuvent être liées au tatouage :

Les risques infectieux locaux :

Au cours de la séance du tatouage, les aiguilles percent la peau à plusieurs reprises, et créent une brèche dans la barrière cutanée (elle désigne la couche cornée, c'est-à-dire la couche la plus superficielle de l’épiderme). Cette petite plaie, peut-être la porte d’entrée d’infections bactériennes. Cela dit ces infections restent rares, car le tatoueur se doit de désinfecter régulièrement la peau pendant la réalisation du tatouage. Le client, lui, doit désinfecter pendant la cicatrisation, et doit nettoyer le tatouage à l’eau et au savon au PH neutre plusieurs fois, car le savon est un excellent désinfectant. On peut ainsi prévenir une infection cutanée. 

Les infections sévères dues à des germes classiques tels que les staphylocoques ou des mycobactéries surviennent si le tatoueur a travaillé dans des conditions sales, ou si le client n’a pas respecté les soins et conseils préconisés par le tatoueur.

Les risques infectieux viraux :

La réalisation d’un tatouage s’accompagne d’un saignement, qui est un risque potentiel de contamination. Certains virus, sont en effet, transmissibles par le sang, comme l’hépatite B, le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), et surtout l’hépatite C. Des cas d’infections par hépatite C, ont été rapportés il y a de nombreuses années après un tatouage. La contamination était due à l’absence d’asepsie, par exemple lorsque le tatoueur, réutilisait les mêmes aiguilles sur plusieurs patients. Par prudence, on peut recommander de faire une sérologie (L’étude du sérum, qui fait partie du plasma sanguin) de l’hépatite C, 3 mois après un tatouage. 

Les réactions allergiques aux encres de tatouages :

Les réactions allergiques provoquées par les encres de tatouage, sont les complications les plus fréquentes. Ces réactions se caractérisent par un tatouage qui démange, qui gonfle, et l’apparition de plaques rouges. Elles sont imprévisibles, et peuvent apparaître dans des délais allant de quelques semaines à plus de 30 ans après le tatouage. Il en donc indispensable, de marquer la composition des encres sur les pots qui les contiennent. En cas d’allergie, préexistante, à une encre de tatouage, mieux vaut éviter les couleurs, quelque soit la marque de l’encre. Le traitement de ces allergies passe par l’application de corticoïdes locaux.  Mais, ces traitements sont décevants car l’encre reste présente dans la peau. Parfois, le retrait du tatouage par laser, ou chirurgie, reste indispensable. 


allergies

 

allergies


Les risques liés aux problèmes de peau préexistants :

En pratique, aucun artiste tatoueur, ne tatoue sur une zone de peau présentant des lésions cutanées. Dans le cas de présence de lésions, il faut suspendre la séance et consulter un dermatologue pour lui demander son avis. En cas d’acné, la peau doit être nettoyée avant de tatouer, car les lésions d’acnés sont inflammatoires et peuvent contenir des germes.

Les grains de beautés :

Les tatoueurs, évitent habituellement, de tatouer sur les grains de beauté, en laissant un « petit banc » autour du grain de beauté. Traumatiser un grain de beauté, n’est pas un facteur de risque en soit, s’il se déforme, ou change d’aspect, un risque de cancer est possible, il faut alors entièrement le retirer.  La présence d’un tatouage perturbe la surveillance des grains de beautés chez le dermatologue. Les personnes souffrant du syndrome des naevus atypiques (moles dont l’apparence est différente de grains de beautés normaux. Souvent plus grands et avec des bords irréguliers. Leur couleur peut ne pas être uniforme) doivent être très prudentes.



Infection au henné



Tatouages et cancer de peau :

Il existe, des cas de patients ayant développés des cancers de peau sur des tatouages. Néanmoins, il est à ce jour difficile de dire s’il existe un lien entre les deux. Dans tous les cas, si une lésion apparaît sur un tatouage, il est conseillé de consulter un dermatologue.

Certains problèmes médicaux proscrivent la pratique du tatouage. Il est déconseillé, voire proscrit, aux personnes ayant :

- Diabète

- Hémophilie

- Sida, hépatite B ou C

- Eczéma

- Epilepsie

-Allergies aux produits utilisés (ex : les encres)



infection


En cas de doute, avant de se faire tatouer, ou en cas de problèmes de cicatrisation sur un tatouage, il convient d’aller voir un dermatologue pour un avis professionnel.



 

Maladies

Symptômes

Précautions

Staphylocoques

Nausées, diarrhées, douleurs

Suivi des règles d’hygiènes

Hépatites B

Fatigues, fièvres, nausées, jaunissement des yeux, de la peau

Aiguilles stériles

Hépatites C

Nausées, fièvres, selles liquides

Aiguilles stériles

VIH

Fièvres, sueurs, affaiblissements, mycoses

Aiguilles et parties du corps à tatouer stérile

Verrues, gonflements

Déformation de la peau

Consulter un dermatologue

 

 




 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site